Le réseau de liaison industrielle et de commercialisation pour le Canada atlantique

Modèles de réussite

Développement de la polyculture

En 2001, sur la péninsule Burin de la Terre-Neuve, une étudiante de 9ème année qui s’appelle Sarah avait besoin d’une idée pour un projet de foire scientifique d’école.

Sa mère lui a suggéré de considérer l’énergie ondulatoire; un choix plutôt fortuit quand on sait que le Centre d’hydraulique canadien affirme que la côte sud de la péninsule de Burin a la densité d’énergie ondulatoire côtière la plus élevée de l’Est de l’Amérique du Nord. C’était aussi fortuit que le père de Sarah, Mike Graham, Ph.D., travaille sur le Burin Campus du College of the North Atlantic.

La côte sud-est de la péninsule Burin abrite la « tempête parfaite » pour ce qui est des conditions pour cette recherche : une combinaison unique de géographie (d’importantes vagues, des vents forts et courants de marée importants) et de capacité technologique (fabrication de métaux, AQsoudure/analyses des défaillances, électronique, systèmes de contrôle, biologistes, chimistes et bien plus encore) sur le campus de College of the North Atlantic de Burin.

Inspiré par le projet d’école de Sarah, le Ocean Technology and Wave Energy Centre, situé à Lord’s Cove sur la péninsule de Burin a commencé son premier projet en 2003, avec pour but de concevoir et déployer une pompe à pistons utilisant l’énergie des vagues pour fournir de l’eau de mer à basse pression aux installations côtières, comme les aquacultures côtières.   

Le chercheur principal du projet, Mike Graham, Ph.D., est dans le processus d’établir un élevage pilote d’aquaculture terrestre pour optimiser un système de polyculture en cascade et un approvisionnement en eau de mer fraîche relativement peu coûteux est indispensable pour le processus, d’où l’importance de la pompe. 
Les bassins seront installés pour élever des saumons et des oursins. Les moules et les pétoncles seront installées pour filtrer les matières particulaires en suspension des effluents des bassins des saumons et des oursins. Les effluents de ces bassins de moules et pétoncles seront utilisés pour maintenir les populations de macroalgues, ce qui va réduire de façon importante la quantité d’azote dans les effluents. Les macroalgues seront à leur tour utilisées pour nourrir les oursins.

L’élevage d’espèces aquatiques est complexe, et pour plusieurs raisons, ça fonctionne mieux quand on peut élever plusieurs espèces en même temps (polyculture), au lieu de juste une espèce (monoculture). Un objectif à long terme est alors d’établir un prototype – le premier au Canada – pour modéliser la polyculture à une échelle commerciale, qui aurait un potentiel considérable pour les pêcheurs, les transformateurs et les acheteurs de poissons ainsi que les aquaculteurs.

Entretemps, un travail considérable a été accompli à Lord’s Cove : des rénovations du bâtiment et du port, l’installation de la tuyauterie, de l’équipement d’acquisition de données et le matériel de télécommunications, entre autres. Cette infrastructure, avec l’expertise et la technologie disponibles sur le Burin Campus, sont à la disposition de toute partie intéressée.