Le réseau de liaison industrielle et de commercialisation pour le Canada atlantique

Modèles de réussite

La MARC d'excellence pour les entreprises

S’il fallait choisir un projet par excellence qui soit apte à traduire fidèlement la mission de Springboard consistant à « faire vivre la recherche », la commercialisation de l’instrument MARC (Measurement of Accuracy when Resin Curing) pourrait fort bien arriver en première place. Mis au point à l’origine par le Dr Richard Price, dentiste praticien et professeur à la faculté des sciences dentaires de l’université Dalhousie, et par son adjoint, Christopher Felix, l’instrument MARC offre une solution à un problème auquel sont confrontés les dentistes de partout dans le monde depuis des décennies.

Les dentistes utilisent des résines composites molles qui s’apparentent à la couleur des dents pour obturer les dents cariées,  et pour faire durcir la résine ils appliquent sur le matériau une lumière bleue brillante. Jusqu’à présent, toutefois, le dentiste n’avait aucune manière de mesurer ou de contrôler la quantité d’énergie lumineuse qu’il appliquait. Une application excessive de lumière peut endommager non seulement la résine mais également les tissus et les nerfs avoisinants. Si le dentiste n’applique pas assez de lumière, alors la résine ne pourra durcir suffisamment et devra être remplacée plus tôt. Les études ont révélé une application variable de l’énergie lumineuse pouvant aller jusqu’à dix fois plus ou moins élevée d’un dentiste à l’autre, ce qui constitue un problème de taille, compte tenu du fait que l’obturation des dents cariées est un procédé pratiqué quotidiennement par des milliers de dentistes sur des centaines de milliers de clients. Le MARC arrive à point comme instrument essentiel dans la restauration des dents.

Aidée d’un logiciel conçu sur commande, l’invention du Dr Price mesure avec exactitude la quantité d’énergie lumineuse totale qui est appliquée sur une obturation en bouche, en tenant compte de conditions comme l’emplacement de la carie dans la bouche, du type de lampe à polymériser et du type de résine utilisé afin d’assurer une application étanche. À l’origine, le Dr Price utilisait le MARC comme outil d’enseignement destiné aux étudiants en sciences dentaires et aux professionnels de la faculté des sciences dentaires de l’université Dalhousie, mais il était certain que cet instrument avait un potentiel commercial, tout en sachant qu’il avait besoin d’aide pour le commercialiser.

« Je savais très bien que le MARC pouvait être un instrument très utile, » affirme le Dr Price, « mais je ne savais pas, toutefois, toutes les étapes qu’il faudrait franchir pour livrer cet instrument entre les mains de professionnels des sciences dentaires. Springboard nous a fourni une aide tout à fait inestimable. »

Dr Price a entrepris des démarches auprès du bureau de liaison avec l’industrie de Springboard, situé à l’université Dalhousie, dans une tentative pour obtenir l’aide d’experts dont il avait besoin pour transformer son idée en une réalité commerciale rentable. Après avoir pris connaissance de l’invention du Dr Price et de la vision de ce dernier quant à l’application pratique de l’instrument qu’il avait inventé, le gestionnaire des opérations, Kevin Dunn, et son personnel ont fait appel au réseau de Springboard afin d’obtenir l’opinion initiale des membres.

« La possibilité d’avoir accès à des experts en transfert des technologies et en développement des affaires au sein du réseau de Springboard est une ressource de valeur inestimable, » affirme Kevin Dunn. « Le fait de pouvoir partager des opinions, des idées et des expériences vécues nous a aidés à décider non seulement si l’instrument MARC avait un potentiel de viabilité sur le marché, mais nous a aidés aussi à planifier la meilleure stratégie possible de commercialisation. »

Monsieur Dunn et son équipe ont décidé que la première mesure à prendre consistait à remplacer le prototype de recherche plutôt rudimentaire que le Dr Price utilisait dans ses classes par un modèle plus attrayant et plus commercialisable qui serait susceptible de faire belle figure lors de démonstrations à des investisseurs possibles. Grâce à un financement d’appoint fourni par le Comité d’évaluation des technologies de Springboard, une version plus réaliste du MARC a été mise au point afin de permettre aux personnes intéressées de voir exactement comment l’instrument pouvait être utilisé sur un vrai client.

Selon le directeur général de Springboard, David Shindler, lorsque le Comité d’évaluation des technologies de Springboard, formé de personnes ayant une grande expérience en commercialisation, a examiné le MARC pour la première fois, il a soulevé de nombreuses questions concernant l’intérêt commercial et le besoin immédiat d’un instrument de la sorte. Manifestement, il fallait produire un prototype plus attrayant en vue d’une démonstration à une conférence internationale des professionnels des sciences dentaires. Cette démonstration était de toute première importance pour déterminer la viabilité commerciale de l’instrument. Par conséquent, le Comité d’évaluation des technologies de Springboard a accordé un financement destiné au développement d’un prototype à temps pour la tenue de la conférence. Lors de la conférence, l’instrument MARC et sa présentation par le Dr Price ont fait fureur, ce qui est venu confirmer le potentiel commercial de cette technologie.

« Le financement accordé par le Comité d’évaluation des technologies a permis de confirmer le potentiel commercial de l’instrument MARC et de susciter l’intérêt des investisseurs, » affirme monsieur Shindler. « C’est précisément la raison d’être du Comité d’évaluation des technologies. »

Springboard, bien sûr, a continué d’offrir de l’aide et des conseils aux responsables du projet. Grâce à la formation, aux programmes de liaison avec l’industrie et la communauté et au réseautage qu’assure chaque membre de Springboard, le bureau de liaison avec l’industrie et de l’innovation de l’université Dalhousie a été en mesure d’obtenir la participation d’un entrepreneur local, Colin Deacon, et de négocier une licence pour l’instrument MARC en vue de la formation d’une nouvelle entreprise privée appelée BlueLight Analytics, Inc.

« Sans l’intérêt, l’aide et l’appui de Springboard et du bureau de la liaison avec l’industrie et de l’innovation de l’université Dalhousie, l’instrument MARC n’aurait jamais franchi les portes de ma salle de classe, » de dire le Dr Price. « Pire encore, quelqu’un aurait pu s’accaparer de la propriété intellectuelle et toute tentative de commercialisation que j’aurais pu entreprendre seul n’aurait pas nécessairement suscité le genre d’intérêt qui ne cesse d’augmenter pour le MARC à l’aide de BlueLight Analytics. Je suis très enthousiasmé par les perspectives et j’ai confiance en l’avenir du MARC ainsi que dans le développement de nouveaux produits. »

Un an plus tard, BlueLight Analytics assure non seulement la commercialisation active du MARC auprès de chercheurs et de fabricants d’instruments dentaires, surtout dans le domaine de la formation en sciences dentaires, mais l’entreprise a déjà vendu plusieurs unités et d’autres sont commandées.