Le réseau de liaison industrielle et de commercialisation pour le Canada atlantique

Modèles de réussite

L’apprentissage sur le terrain

Si le vin s’améliore dans la bouteille avec le temps, il faut le boire et le partager en bonne compagnie pour en apprécier la pleine valeur. Il en va de même pour la recherche.

Celle-ci est importante en soi, mais son pouvoir réel réside dans le partage de l’information et des résultats. Pour le bureau de liaison avec l’industrie et la collectivité de l’université Acadia, le partage de l’information et de l’expérience est au cœur même du travail de développement qui se fait avec la jeune industrie du vin de la Nouvelle-Écosse.

Au cours des deux dernières années, le bureau de liaison a entrepris un dialogue avec les membres de la Grape Growers Association et de la Winery Association de la Nouvelle-Écosse afin de mieux cerner leurs besoins en matière d’expansion de l’industrie du vin.  Parmi les initiatives récentes, un voyage éducationnel a été organisé pour des représentants de l’industrie dans  la région de Niagara, centre par  excellence pour la production du vin au Canada.

Leigh Huestis, directrice du bureau de liaison, affirme que l’université Brock et le Cool Climate Oenology and Viticulture Institute (CCOVI) de cette université sont reconnus à l’échelle internationale pour leur expertise et leur collaboration dans la recherche au sein des industries vinicole et viticole du Canada.  Elle affirme : « De plus, les installations viti-vinicoles de la région de Niagara sont très développées sur le plan industriel.  Nous étions convaincus que les membres de l’industrie de la Nouvelle-Écosse pourraient bénéficier du fait d’observer ces partenariats en action. »

Le voyage a été financé par Springboard et le ministère de l’Agriculture de la Nouvelle-Écosse, la Winery Association of Nova Scotia (WANS) et l’université Brock. Dix-sept personnes ont participé au  voyage et elles représentaient l’industrie viti-vinicole locale, la Winery Association of Nova Scotia ainsi que des membres du réseau de Springboard de l’université Acadia, du Collège d’agriculture de la Nouvelle-Écosse, du Nova Scotia Community College et du Holland College.  Le voyage de deux jours avait été organisé par le bureau de liaison de l’université Acadia et le bureau de liaison avec l’industrie du Collège d’agriculture de la Nouvelle-Écosse, de concert avec le Cool Climate Oenology and Viticulture Institute.  Les participants ont pu assister à une séance à l’université Brock portant sur la collaboration dans la recherche qui se fait au CCOVI, ils ont pu faire une visite du Niagara College afin de discuter de sa programmation et des collaborations en matière de recherche, ils ont assisté à une réunion avec la Ontario Grape Growers Association et ont visité divers établissements vinicoles afin de constater les résultats de projets de recherche précis et de divers partenariats.  Tous sont revenus très motivés par les connaissances acquises et très sensibilisés au pouvoir de la collaboration.

Janice Ruddock, directrice générale de la Winery Association of Nova Scotia, a affirmé que, s’agissant  du développement de l’industrie vinicole de la Nouvelle-Écosse, ce voyage aura un effet durable.  Elle ajoute : « Nos membres ont eu la possibilité de réseauter avec d’autres établissements vinicoles et de tirer profit de l’expérience de ceux-ci pour ce qui est des partenariats en recherche.  Ces renseignements ont une valeur inestimable.  L’avenir est prometteur pour nous tous. »

Le voyage a suscité également beaucoup de discussions parmi les membres du réseau de Springboard au sujet de la possibilité d’entreprendre d’autres projets de concert avec l’université Brock, de deux nouveaux programmes de recherche à l’échelle de l’industrie et de la possibilité de créer un centre d’excellence viti-vinicole au Canada atlantique.

« Les possibilités sont grandes pour l’industrie vinicole de la Nouvelle-Écosse et la recherche peut jouer un rôle déterminant dans son succès », affirme madame Heustis.  Elle ajoute : « Le voyage à Niagara nous a permis de renforcer nos liens avec l’industrie. Ensemble, nous travaillons à l’élaboration d’une vision commune de croissance durable et de succès commercial. »