Le réseau de liaison industrielle et de commercialisation pour le Canada atlantique

FAQs

Vous trouverez ci-dessous les réponses à toutes vos questions sur le Programme de possibilités d’investissement de l’Atlantique. Si nous avons oublié quelque chose, n’hésitez pas à nous poser vos questions par courriel, à l’adresse info@jamesongroup.ca.

Veuillez noter que ce programme pilote est un essai et le formulaire de demande, toute la correspondance et les sessions sont disponibles en anglais seulement !

 

1.         Qu’est-ce que la participation au programme m’apportera ?

•          la possibilité exclusive d’être présenté à des mentors et des investissements qui souhaitent soutenir de nouvelles entreprises au Canada atlantique à la recherche d’investisseurs providentiels ;

•          la possibilité de mettre en vedette votre entreprise sur le portail des nouvelles entreprises du Canada atlantique ;

•          des formations en ligne et en personne pour perfectionner vos compétences en présentation et peaufiner votre analyse de rentabilité. Vous savez que votre entreprise est une excellente idée ; apprenez maintenant à montrer que c’est le cas aux investisseurs !

 

2.         Quelle est la démarche pour poser sa candidature ?

Cliquez ici pour remplir le formulaire de demande.

 

3.         Quel est le calendrier pour ce projet ?

Juillet

•          Consultation auprès des parties intéressées potentielles (pépinières d’entreprises, accélérateurs d’entreprises, « bacs à sable », mentors et investisseurs).

Août

•          Ouverture du processus de demande pour les nouvelles entreprises.

•          Mise en place du groupe consultatif.

•          Consultations régulières auprès des parties intéressées.

•          Entretiens avec les investisseurs.

•          Mise sur pied d’un portail mettant en vedette de nouvelles entreprises du Canada atlantique.

Septembre

•          Examen des candidatures.

•          Itinéraire de la « tournée » pour les rencontres avec les mentors et les investisseurs.

Octobre

•          Sélection de jusqu’à 16 nouvelles entreprises pour la première cohorte.

•          Début des programmes de formation en ligne.

Novembre

•          Formation et programmes d’encadrement sur les investissements et les présentations pour jusqu’à 16 nouvelles entreprises, à Halifax.

•          Sélection de 12 entreprises, parmi les 16, pour la participation à la tournée des investisseurs.

•          Mentorat et encadrement de suivi selon les besoins.

Novembre/décembre

•          Tournée à Toronto avec les 12 nouvelles entreprises et les mentors pour les rencontres avec les investisseurs.

•          Bilan avec les nouvelles entreprises et également avec les mentors et les investisseurs.

Janvier 2018

•          Sondage auprès des nouvelles entreprises et des investisseurs sur les résultats de la tournée.

•          Préparation d’un rapport avec des indicateurs chiffrés et les résultats obtenus.

 

4.         Sur quel marché d’investisseurs le programme pilote se concentre-t-il ?

Nous nous concentrerons sur les efforts visant à attirer des investisseurs de la région de Toronto.

 

5.         Quels sont les critères que vous utiliserez pour évaluer les candidats au programme ?

•          Les critères ne seront pas liés à des secteurs particuliers, mais chercheront à mettre en évidence les projets présentant un fort potentiel de croissance.

•          Il faudra que l’entreprise ait un modèle d’entreprise clair et validé, de préférence à une échelle plus vaste que celle de la région de l’Atlantique.

•          Stade de développement de l’entreprise : entre les premiers stades, avec une emprise initiale sur le marché, et le stade de la fin de l’amorçage (possibilité pour les investisseurs providentiels).

•          On accordera la préférence aux équipes plutôt qu’aux entreprises fondées par une seule personne.

•          Entreprises axées sur les exportations : les principaux marchés se trouvent en dehors de la région.

•          Il est possible que les candidats aient déjà reçu des offres d’investisseurs régionaux établis (ayant un intérêt direct ou non).

 

6.         Je ne suis pas à Halifax. Est-ce que vous offrez une aide pour les déplacements liés à la formation ?

Nous ferons tout notre possible pour faire en sorte que l’ensemble des quatre provinces de la région de l’Atlantique aient des entreprises participant au programme, notamment en aidant les entreprises à surmonter les difficultés liées aux déplacements pour les formations. Cela ne veut pas dire, cependant, qu’il sera obligatoire pour nous d’avoir une répartition équilibrée des candidats retenus pour la tournée à Toronto sur l’ensemble de la région de l’Atlantique.

 

7.         Quel est le coût de la participation à ce programme ?

Le programme est subventionné par l’APECA. Les ateliers à Halifax sont donc gratuits pour votre entreprise, en dehors des frais de déplacement et d’hébergement. Les candidats qui participeront à la tournée des investisseurs n’auront qu’à payer leurs frais de déplacement et de logement (qu’on estime à 1500 dollars pour deux journées dans la région de Toronto). Le local pour les entretiens, les repas et le transport seront pris en charge par le programme.

 

8.         Qu’est-ce qui explique l’existence de ce programme ? Pourquoi pensez-vous que c’est important ?

La situation en matière de financement des entreprises a évolué de façon significative au cours des dernières années. Les nouvelles entreprises aux premiers stades et les PME, qui représentent le gros de l’industrie dans la région, subissent des changements dans les programmes et les comportements en matière d’investissement, qui ont une incidence sur leur capacité de développer leurs affaires.

Dans le même temps, nos entreprises font face à une concurrence à l’échelle mondiale et il faut qu’elles permettent aux responsables des politiques publiques de proposer des processus, en utilisant les programmes tels qu’ils existent et en renforçant l’accès aux capitaux privés.

La difficulté est que les capitaux privés à l’échelle régionale interviennent rarement suffisamment tôt dans le processus, par rapport à certains des programmes mentionnés ci-dessus en exemple. Ceci fait que notre retard en matière d’accès aux capitaux privés ne fait que s’agrandir. Le Programme de possibilités d’investissement de l’Atlantique que nous proposons servira à réduire ce retard.